Que le temps passe vite si l’on fait bouger les choses

Que le temps passe vite : A peine qu’on avait distribué la dernière édition du Babillard en juillet, que toutes les forces se sont mobilisées pour organiser pour la deuxième fois la fête de quartier commune à la Neuveville et Auge le 24 août auprès du Werkhof.

Et de nouveau avec un grand succès. On a même eu l’honneur d’un conseiller fédéral qui lui aussi a voulu à titre privé profiter de l’ambiance extraordinaire qui en résulte quand les deux quartiers de la Basse-Ville mettent de côté leurs disputes éternelles d’antan pour conjuguer leurs talents organisationnels et créatifs. Nous invitons les autres membres du gouvernement fédéral à suivre l’exemple de leur membre courageux. De partager une bière et, si le cœur vous en dit, de danser au son de notre bal qui vous emmènera jusqu’au bout de la nuit ne peut être que bénéfique pour trouver un compromis dans un quelconque dossier épineux et controversé entre les différents partis politiques.

Le 14 septembre les ainés du quartier ont pu profiter de la sortie annuelle sous les auspices de Muriel et Christian. Il s’est avéré que le tchou-tchou est très pratique comme moyen de transport non seulement pour les touristes, mais aussi pour les habitants du quartier qui, croyant de déjà tout savoir sur la Basse-Ville ont pu apprendre encore quelques nouvelles anecdotes par l’historien et professeur Alain Bosson.

Et puisque on parle de l’histoire riche de notre quartier : Dans ce numéro vous allez trouver dans la rubrique « sites historiques » un article sur le pont de St-Jean. Lisez-le attentivement avant que le pont soit fermé à la circulation pendant quelques mois au printemps 2020 pour cause de travaux. Ceci vous permettra peut-être de garder le calme si vous êtes obligé de faire un grand détour en voiture pendant le temps de travaux…

Le soleil était au rendez-vous pour la sortie des jeunes qui a eu lieu le samedi 28 septembre. Guidés par une série d’énigmes et de jeux, dix-huit enfants de la Neuveville ont parcouru les rues de leur quartier avec un œil nouveau (détails et photos en p. 9) Un grand merci aux moniteurs Tamara, Patrick et Mary-Jo.

Finalement, il y a quelques jours seulement que nous avons pu regarnir la tirelire de l’association du quartier par la soupe de soutien. Les environ 70 invités voire soutiens ont eu la tâche dif- ficile de choisir la meilleure soupe entre six créations originales. Apparemment la tâche était si difficile que les soupes de Julie et de Virginie ont obtenu le même nombre de points ! Bravo aux cuisinières et un grand merci aux donateurs et gourmets !

Avec toutes ces activités nous n’en avons pas épuisé, et de loin pas, nos munitions.

Un projet de jardin urbain sur l’espace public germer au coeur de notre quartier. Pour en savoir plus consulter la page 4. Si ce projet vous intéresse, vous trouverez toutes les informations sur le flyer à l’intérieur de ce numéro ou sur notre site internet. Et bien évidemment dans la cabine téléphonique qui s’avère de devenir un moyen de communication original mettant en relief certains évènements qui se passe dans notre quartier.

Au moment d’écrire ces lignes il est difficile, vu le soleil qui nous gâte lors de ce bel été indien, de se projeter dans l’hiver. Mais il s’approche en grand pas et avec lui, la fête St-Nicolas, qui est un moment important dans la vie de notre quartier.

En espérant de vous rencontrer pour accompagner le cortège des enfants, nous vous souhaitons bonne lecture!

VOS CO-PRÉSIDENTS, VIRGINIE ET ROMAIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *